Comprendre les indications de puissance sur un amplificateur

Le meilleur moyen d’évaluer les performances d’un amplificateur de puissance est de l’utiliser avec un système audio. Si ce n’est pas dans l’ordre des possibilités, vous pouvez toujours vous en remettre à la fiche des spécifications techniques. L’une des valeurs à laquelle vous devriez particulièrement prêter attention est notamment l’indication de puissance de l’amplificateur en question. Pour comprendre les indications sur la puissance d’un appareil, cet article de http://android-caraudio.com/ vous expliquera en détails ces informations.

Format de référence pour l’évaluation de la puissance d’un ampli

La puissance est généralement exprimée en watts. Les choses deviennent toutefois plus techniques en ce qui concerne les amplificateurs audio. La puissance typique d’un amplificateur peut être définie par une indication telle que ‘80W/canal efficace 20Hz-20kHz, 8 Ohms, 0,09 % THD’.

Cela signifie que l’amplificateur peut fournir 80 watts de puissance moyenne par canal à une charge de haut-parleur de 8 Ohms. La distorsion harmonique totale maximale serait de 0,09 % sur la gamme de fréquences spécifiée. Cette valeur est obtenue quand l’appareil est piloté par une tonalité de test sinusoïdale. Cela signifie qu’il n’y a qu’une fréquence particulière qui est balayée sur toute la plage.

Ce format est une référence assez stable pour comparer des amplificateurs de différentes marques. Il ne peut pas toutefois s’appliquer aux subwoofers alimentés. Les réglementations qui s’y rapportent ne comportent pas d’amplificateurs de puissance intégrés. Cela explique pourquoi les puissances nominales des subwoofers électriques sont souvent exagérées par leurs fabricants.

Valeur de puissance moyenne et maximale d’un amplificateur

Beaucoup de gens se réfèrent au RMS (root-mean-square) quand il s’agit d’évaluer la puissance d’un amplificateur. Il est toutefois plus correct de parler de puissance moyenne dans ce cas de figure. Le RMS n’a de sens que pour les variables qui ont des valeurs à la fois négatives et positives. Ce serait notamment le cas d’une tension alternative.

La puissance négative n’existe pas. La ‘racine’ et le ‘carré’ du processus RMS ne servent qu’à extraire la signature d’un nombre. La puissance efficace est en réalité la puissance moyenne calculée à l’aide des valeurs de tension efficace sur la charge de l’enceinte.

Pour avoir des nombres encore plus conséquents, certains fabricants ajoutent aussi la puissance de pointe (PMS) dans leurs spécifications. Le PMS correspond à la sortie de puissance de crête de l’amplificateur audio. Celle-ci est dérivée de la tension de sortie maximale de l’amplificateur lors de l’attaque d’un point haut fort et transitoire.

La relation réelle entre la puissance de pointe et la puissance moyenne dépend énormément du type de signal. Prenez le cas d’un signal de test audio à bruit rose standard avec un facteur de crête de 6 dB. Cela signifie concrètement que chaque octave véhicule une quantité égale de puissance de bruit. Dans ce cas de figure, la puissance PMS correspondrait au quadruple de la puissance moyenne.

Voici le lien pour vous rendre à la page contact.

Marge dynamique pour des transitions à courte durée

La puissance de pointe en elle-même n’est pas aussi importante que la puissance moyenne. Elle peut toutefois servir d’indication valide pour l’évaluation des performances de l’amplificateur audio. Elle indique en effet sa capacité à réagir aux pics musicaux avec des effets sonores intenses et de courtes durées. L’aptitude d’un amplificateur à réagir à de telles transitions dépend de la marge dynamique.

La marge dynamique est exprimée en dB. Elle représente la réserve d’énergie transitoire qu’un amplificateur peut fournir pendant la courte durée de la transition. Cette capacité à délivrer des sursauts de puissance est importante pour une reproduction sonore précise. Un amplificateur à 100 watts de RMS pour une valeur PMS de 400 watts aurait une marge de sécurité de 6 dB.

Un amplificateur incapable de reproduire assez de pics hauts devra compresser ces pics pour les adapter à sa marge de sécurité. La qualité sonore s’en retrouve alors considérablement réduite.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *